Ce vendredi 28 janvier 2022, le collège Abbé Pierre a eu la chance de recevoir Benoit Grelaud, auteur, professeur et parolier. Les élèves du niveau quatrième ont ainsi pu échanger avec lui sur ce que signifie le métier d'auteur mais aussi sur le harcèlement : thème commun du cours de français et de son livre « P'tit Gros ». Ce moment a été agréable et s'est conclu

Au terme de cette rencontre, l'auteur a remis des exemplaires dédicacés de ses principaux ouvrages et a répondu aux questions de trois élèves de 4èmeB.

Je leur laisse la parole...

« Bonjour, nous sommes Lola, Romane et Louise et nous avons interviewé M. Grelaud sur son métier d'auteur mais aussi de professeur et sur son livre, P'TIT GROS, qu'il nous a présenté lors de son intervention.

Depuis quand êtes- vous professeur?

-Depuis une trentaine d'années.

Pourquoi professeur de sport et pas une autre matière?

-Parce que c'est une vraie passion.

Combien de temps avez-vous fait du basket?

-J'en ai fait une quinzaine d'années.

Avez-vous déjà subi du harcèlement?

-Non.

Depuis quand avez-vous commencé à écrire?

-J'ai commencé il y a une dizaine d'années. Mais j'écrivais déjà en 6ème.

Combien de livres avez-vous écrit?

-J'en ai écrit une quinzaine.

Combien de vos livres sont pour les enfants?

-Onze de mes livres sont pour les enfants.

Quels livres avez-vous écrit et de quoi parlent -ils?

-Tout d'abord, il y a Le Maître Des Clés. C'est un univers à la Shrek. C'est un jeune garçon qui bascule dans un monde imaginaire, un monde qui permet de voir les personnes disparues.

-Ensuite, il y a Koboltz. C'est un univers féerique, ce sont de petits êtres qui habitent sous la Terre, ils sont très écologiques et récupèrent les déchets des Hommes. Ils ont constitué une armée pour aller dépolluer la planète. Il y a plusieurs tomes, dans le premier, ils sont en Bretagne, dans le deuxième au Québec et ils vont même en Guyane. Dans ce livre, il y a un avatar qui représente mon ami Eric Antoine et je l'ai nommé par le surnom qu'on lui donne : Raquirico.

-Après, il y a un roman jeunesse, Eko où tous les personnages sont des végétaux et un jeune garçon doit aller chercher des pierres précieuses.

-Il y a aussi La Jeune Fille Qui Parlait Aux Singes, Blanche Dame et là je suis sur un projet roman et musical.

Nous lui avons ensuite posé des questions sur son livre P'TIT GROS, qu'il nous a présenté lors de son intervention.

Qu'est ce qui vous a poussé à écrire ce livre?

-J'avais envie de m'adresser à un autre public. Je voulais développer un livre avec mes passions, ce qui m'entourait et je voulais le faire avec un message positif. Puis il a fallu un footing et j'avais toute l'histoire.

Pourquoi avez-vous fait représenter un œuf sur la couverture du livre?

-L'idée ne vient pas de moi, c'est la couverture qui m'a été proposée, je n'étais pas d'accord au début. Mais le fait que la coquille est en train de se casser et que le personnage va de plus en plus s'épanouir par la suite, j'ai trouvé que c'était une belle leçon de vie et j'ai fini par changer d'avis.

Dans le résumé nous avons vu qu'Axel s'était découvert une vraie passion pour la boxe. Pourquoi la boxe et pas le basket que vous avez pratiqué?

-Car je ne connaissais pas trop ce sport et je voulais me renseigner et j'ai découvert que les boxeurs n'étaient pas là juste pour se donner des coups et qu'ils avaient souvent un passé difficile. Donc la boxe pouvait permettre au personnage de se défouler, d'évacuer son mal-être et ses malheurs. 

Nous avons ensuite remercié M. Grelaud, avant de lui dire au revoir ».

Les jeunes en gardent un bon souvenir et retiendront son message fort : « il faut croire en ses rêves, ne pas éteindre la petite flamme et oser ! »

 



Lola,Louise et Romane entrain d'inerviewer B Grelaud
B Grelaud a offert et ddicac des livres
Pt'gros et le harclement
L'article de presse du Courrier de l'Ouest